Les romans de cape et d’épée de Jin Yong nous transmettent des secrets pour faire face à la volte-face de Trump

 «Quelque puissant ou arbitraire qu’il soit, cela ne me regarde pas ». Il s’agit d’un secret suprême transmis par les romans de cape et d’épée de Jin Yong.  

De nos jours, ce secret est aussi applicable à la résolution du présent cycle de conflits commerciaux initiés par les Etats-Unis. Dans cette escalade épique des différends commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine, cette dernière fait preuve d’une grande fermeté stratégique.

Donald Trump, « président Twitter », a retweeté sur un ton calme tranchant avec son ton agressif du passé: « Le président chinois Xi Jinping sera toujours mon ami malgré les conflits commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine. Les deux pays auront un bel avenir devant eux ! » Entre-temps, l’opinion internationale doute : Est-ce que Trump cède devant la Chine ? Est-ce que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine s’essouffle?

En passant en revue les discours capricieux prononcés par la partie américaine sur les conflits commerciaux initiés par cette dernière à l’encontre de la Chine, nous n’attendons pas beaucoup de ce nouveau tweet de Trump.

La Chine a lancé rapidement une riposte ciblée avec une force et à une échelle similaires à celles des Etats-Unis, qui sont sans doute effrayés et dont les décisions internes divisent.

Le projet caressé depuis longtemps par les Etats-Unis a pour objectif d’attaquer directement la Chine au détriment de son développement à long terme mais au profit d’une préservation permanente de l’hégémonie américaine.

Les Etats-Unis ne cèdent pas aussi facilement devant la Chine. Il est probable que la partie américaine continue d’adopter une double tactique consistant à alterner la douceur et la menace pour provoquer des troubles à la moindre occasion.

Depuis le lancement en août 2017 par les Etats-Unis de l’enquête de la « Section 301 » à l’encontre de la Chine, Washington cherche à intimider la Chine par des menaces tout en brandissant le bâton des sanctions et en manifestant sa volonté de négocier avec la Chine. Le dessein américain de faire céder la Chine en combinant les frappes et pourparlers saute à nos yeux.

Face à cette manœuvre, la partie chinoise, au lieu de se laisser mener par le bout du nez par les Etats-Unis, a non seulement étudié les tactiques américaines avant de riposter précisément mais a aussi fait preuve d’une fermeté dans sa stratégie d’approfondir la réforme et l’ouverture.

La Chine qui maintient le cap malgré les changements adopte fermement les mesures préfixées pour affronter les Etats-Unis. La partie chinoise sortira vainqueur de cette guerre commerciale de légitime défense !  

La puissance effective nous permet de voir clair la chose. Le maintien d’une grande fermeté stratégique s’explique par le renforcement considérable de la puissance globale de la Chine et l’amélioration de sa capacité dans la bonne gouvernance d’Etat après 40 ans de réforme et d’ouverture.

Dans un processus d’édification pour une nouvelle ère et du grand renouveau de la nation chinoise, la Chine, qui ne sera jamais trompée par les perturbations extérieures, soutiendra fermement le libre-échange et la mondialisation, de même, l’ouverture et la coopération sur une plus grande échelle permettront à la Chine de passer d’un Etat riche à un Etat puissant.

La conférence annuelle 2018 du Forum de Bo’ao pour l’Asie, ayant pour thème « Une Asie ouverte et innovante pour un monde plus prospère », a démarré.

Le président chinois Xi Jinping a prononcé un discours lors de sa cérémonie d’ouverture pour annoncer les mesures importantes favorables à un nouveau cycle de réforme et d’ouverture.

La Chine tient non seulement compte de son propre développement, mais elle compte aussi accueillir la paix, le développement et la prospérité dans les régions et dans le monde entier.

Top