Construction de « La Ceinture et la Route » au cœur des discussions entre le président Xi Jinping et plusieurs responsables politiques étrangers

Après sa présence à la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle 2018 du Forum de Bo’ao  pour l’Asie (FBA), le président chinois Xi Jinping a rencontré, dans l’après-midi du 10 avril à Bo’ao, plusieurs responsables politiques étrangers participants, tels que le Premier ministre des Pays-Bas, le Premier ministre du Pakistan, le Premier ministre de Mongolie et le président des Philippines.

La promotion de la coopération dans le cadre de l’initiative « La Ceinture et la Route » est devenue un thème central qui attire l’attention de chaque partie concernée.

La Chine et les Pays-Bas : Il faut une conception globalisée pour créer des conditions favorables à l’approfondissement de la coopération bilatérale

Dans l’après-midi du 10 avril à la Résidence des Hôtes d’Etat de Bo’ao, Xi Jinping s’est entretenu avec le Premier ministre des Pays-Bas qui effectue une visite officielle en Chine. Il s’agit de leur quatrième rencontre.

Au début de leur entretien, le président Xi a parlé de l’allocution du Premier ministre des Pays-Bas à la conférence annuelle 2018 du FBA.

Xi Jinping a dit : « Votre allocution à la conférence annuelle 2018 du FBA m’a beaucoup impressionné. Il y est réaffirmé que la partie hollandaise continuerait de défendre le système de commerce multilatéral représenté par l’Organisation mondiale du Commerce en favorisant la libéralisation du commerce et en luttant contre le protectionnisme. Comme les Pays-Bas ont une position similaire ou identique à celle de la Chine en la matière, les deux pays peuvent renforcer la coopération et accroître leurs échanges. J’apprécie beaucoup votre remarque sur les efforts de la partie hollandaise dans la promotion de la coopération sino-européenne encadrée par l’initiative « La Ceinture et la Route ». Je tiens à travailler avec la partie hollandaise pour élever la relation bilatérale à un nouveau palier ! »

D’après Xi Jinping, les Pays-Bas constituent un partenaire naturel pour la construction dans le cadre de l’initiative « La Ceinture et la Route ». Il nous faut une conception globalisée pour créer des conditions favorables à l’approfondissement de la coopération bilatérale.

Selon M. Rutte, la relation sino-hollandaise est tant résiliente qu’importante. La partie hollandaise entend approfondir la coopération entre les deux pays afin d’établir un partenariat propice à la construction de « La Ceinture et la Route » et de réaliser un développement gagnant-gagnant et mutuellement bénéfique.

La Chine et le Pakistan : la coopération internationale encadrée par l’initiative « La Ceinture et la Route » donne un bon exemple pour la coopération internationale

Le Pakistan, l’un des pays fondateurs du Forum de Bo’ao pour l’Asie, a vu son Premier ministre diriger une mission pour assister à la conférence annuelle 2018 du FBA.

Lors de l’entretien entre le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre du Pakistan M. Abbasi, le Premier ministre a indiqué que la partie chinoise tenait à conjuguer les efforts avec la partie pakistanaise pour faire valoir leur amitié traditionnelle, accélérer l’intégration des intérêts des deux parties et bâtir une étroite communauté de destin pour l’humanité.

Xi Jinping a dit : « Depuis la visite que j’ai effectuée au Pakistan en 2015, les relations de partenariat stratégique de tout temps entre la Chine et le Pakistan ont enregistré des progrès considérables : les communications stratégiques deviennent de plus en plus fréquentes, la construction du Couloir économique sino-pakistanais réalise des percées, la coopération de défense et de sécurité s’élargit de jour en jour et les deux pays se coordonnent sur les grandes questions internationales et régionales. Tout cela favorise non seulement le développement et la paix entre la Chine et le Pakistan, mais contribue aussi à la stabilité et à la prospérité régionales. Les relations sino-pakistanaises doivent être exemplaires dans les domaines du bon voisinage, de l’amitié, de la paix et de la stabilité régionales, et de la coopération internationale encadrée par l’initiative « La Ceinture et la Route ».

Entre-temps, Xi Jinping a remarqué que la Chine espérait voir le Pakistan réaliser un développement stable et une prospérité remarquable. M. Xi s’oppose fermement à l’ingérence des autres pays dans les affaires intérieures du Pakistan et défend avec fermeté  l’unité nationale du Pakistan et entend lutter contre le terrorisme.

Le Premier ministre du Pakistan a dit : « Le Pakistan est un bon ami de la Chine. A cette occasion, je réaffirme une fois de plus que le Pakistan défend fermement la politique d’une seule Chine et soutient la Chine quand il s’agit des intérêts vitaux et des préoccupations majeures. » De plus, M. Abbasi a souligné que la construction du Couloir économique sino-pakistanais jouait un rôle primordial dans le développement des deux pays et de la région, et que la partie pakistanaise comptait élargir la coopération dans les secteurs de la finance, de l’énergie, de l’agriculture, des infrastructures et des ressources humaines.

La Chine et la Mongolie : Saisir l’opportunité offerte par l’initiative « La Ceinture et la Route » et « la Voie de développement »

Il s’agit de la première visite officielle effectuée par le Premier ministre de Mongolie M. Khürelsükh en Chine depuis sa prise de fonction. Lors de son entretien avec le Premier ministre mongol, Xi Jinping a fait savoir que la Chine plaçait les relations entre la Chine et la Mongolie à une position importante au sein de la diplomatie chinoise avec ses pays voisins.

Xi Jinping a révélé : « A l’heure actuelle, les relations entre la Chine et la Mongolie se trouvent dans une nouvelle phase historique et font face à des opportunités de développement importantes. Comme l’année prochaine marquera le 70ème anniversaire de l’établissement  des relations diplomatiques sino-mongoles, la Mongolie entend travailler avec la Chine tout en suivant les principes de confiance mutuelle, de coopération gagnant-gagnant afin d’étendre la coopération et les échanges dans les domaines les plus complets et de promouvoir les relations de partenariat global stratégique sino-mongoles qui seront bénéfiques aux peuples des deux pays».

Xi Jinping a souligné que la Chine espérait accroître les échanges de haut niveau et ceux à tous niveaux avec la Mongolie pour saisir l’opportunité offerte par l’initiative « La Ceinture et la Route » et « la Voie de développement » lancée par la Mongolie et approfondir la coopération dans tous les domaines et faciliter les échanges humains.

Selon M. Khürelsükh, la coopération avec la Chine constitue une priorité dans la politique étrangère de la Mongolie. La Mongolie soutient l’initiative « La Ceinture et la Route » et tient à développer la coopération dans tous les domaines. La Mongolie apprécie hautement les contributions apportées par la Chine dans la préservation de la paix et la stabilité dans la Péninsule de Corée et dans la région de l’Asie du Nord-Est.

 

La Chine et les Philippines : promouvoir la coopération mutuellement bénéfique dans le cadre de l’initiative « La Ceinture et la Route » pour élever les relations sino-philippines à un nouveau palier

Xi Jinping a dit : « Je suis très content de revoir Monsieur le président. Vous êtes le bienvenu en Chine pour assister à la conférence annuelle 2018 du Forum de Bo’ao pour l’Asie. Les relations sino-philippines ont ouvert une nouvelle page depuis votre prise de fonction : la confiance politique des deux pays s’élève sans cesse et les résultats obtenus dans leur coopération dans divers domaines sont fructueux».

Le président philippin M. Duterte est le dernier dirigeant étranger à s’être entretenu avec Xi Jinping. Lors de leur entretien, le président Xi Jinping s’est réjoui que les relations sino-philippines évoluent vers une bonne tendance.

En passant en revue leurs deux derniers entretiens, Xi Jinping a qualifié de sincère le consensus dégagé par la Chine et les Philippines.

D’après M. Duterte, les Philippins entendent participer activement à la construction de la Route maritime de la Soie du 21e siècle et accroître la coopération dans les domaines du commerce, de la pêche, du tourisme, de l’éducation, des infrastructures, de l’application de la loi et de la sécurité.

Les Philippines espèrent travailler avec la Chine pour maintenir la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale à travers les consultations amicales et faire de la mer de Chine méridionale un nouveau domaine de coopération.

Top