Processus électoral, l'observatoire de la société civile met un accent sur l'inamovibilité de la date du 23 décembre

L'observatoire de la société civile pour la mise en oeuvre du calendrier électoral de la CENI plaide pour que la date butoire du 23 décembre 2018, date à laquelle devraient être tenue les élections Provinciales, législatives et présidentielles soit respectée par toutes les parties prenantes.

Cette structure l'a fait savoir dans une conférence de presse tenue au bureau de la coordination de la société civile à Bukavu.

Pour son rapporteur, le Réverend Pasteur Nicolas KYALANGALILWA, deux notions doivent être de mise surtout le caractère inamovible de la date du 23 décembre et le caractère inéluctible de l'alternance qui doivent être respectés.

Reconnaissant en outre l'effectivité du processus éléctoral qui a pris l'envol avec la convocation de l'électorat le 24 juin 2018, l'observatoire attire l'attention des uns et des autres sur le financement du processus électoral et le silence inquiétant de la CENI face au fichier électoral qui draine à son sein un lot important d'électeurs à élaguer en dépit de la recommandation de l'O.I.F.

Top