Au regard du temps écourté de la session en cours, le Sénat et l’Assemblée nationale optent pour accélérer le vote des lois

 Les membres des bureaux des deux Chambres du Parlement de la République démocratique du Congo se sont réunis ce jeudi 15 novembre 2018 au Palais du peuple sous la conduite de Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat.

Il était question pour eux d’harmoniser les vues sur la marche à suivre afin d’accélérer le rythme d’examen et adoption des matières restantes à traiter, au regard du temps déjà écourté de cette session ordinaire de septembre 2018 en cours.

Les deux bureaux des chambres parlementaires de la RDC ont ainsi opté pour encourager les députés nationaux et sénateurs d’adopter les différents projets et propositions de lois en des termes identiques et d’éviter au maximum les commissions mixtes paritaires Assemblée nationale – Sénat élastiques.

Au total, il reste un nombre de 14 lois importantes qui devront votées par les deux Chambres du Parlement pour la session ordinaire en cours.

Parmi lesquelles, la loi sur le personnel de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et le projet de loi autorisant la ratification la Rdc, de la convention de l’Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre.

Toutefois, l’on se rappellera que le calendrier des travaux de la session ordinaire de septembre 2018 a prévu 06 nouvelles matières, dont prioritairement la Loi de finances de l’exercice 2019.

Mais également, 27 arriérés législatifs, 06 projets et propositions de loi à soumettre à la commission mixte paritaire Assemblée nationale - Sénat, une loi en provenance du Président de la République, soumise à l’Assemblée nationale pour une nouvelle délibération.

Lepetit Baende

Top