Élections 2018: le CLC pour des législatives avec machine à voter et une présidentielle avec bulletins de vote

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) s'en tient à l'organisation des élections à la date fixée par la Ceni, c'est-à-dire le 23 décembre 2018.

A cet effet, cette structure affiliée à l'église catholique a dans une déclaration faite ce vendredi 30 novembre, indiqué que dépassé ce délai, des nouveaux dirigeants devront prendre la direction du pays

Au sujet de la machine à voter, le CLC a fait savoir que si elle maintenue pour les élections de décembre, cette technologie doit exclusivement être utilisée aux législatives nationales et provinciales comme imprimante.

Quant à la présidentielle, le CLC a suggéré qu'elle se fasse avec les bulletins papiers au regard de la sensibilité qui caractérise ce scrutin.

Dans cette optique, le CLC a souligné que les bulletins de vote peuvent être imprimés durant cette période de campagne électorale.

Par ailleurs, le CLC s'est engagé à suivre de prêt l'évolution du processus électoral en cours et promet de mettre en place un réseau autonome d'observation électorale citoyenne avec ses partenaires, notamment les mouvements citoyens afin de veiller au respect de l'éthique électorale.

Top