L'Union européenne prolonge ses sanctions contre les autorités congolaises

Le Conseil de l'Union européenne  (UE) vient d'annoncer le maintient de ses sanctions contre les autorités congolaises.

Elle les a donc prolongé pour une durée d'une encore.

Ces sanctions consistent en un gel des avoirs et une interdiction de visa.

14 personnes sont concernées par ses sanctions, le candidat à l'élection présidentielle du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary.

Ces sanctions avaient été adoptées le 12 décembre 2016 et le 29 mai 2017 pour entraves au processus électoral et violations des droits de l'homme.

Toutefois, l'UE rappelle l'importance de la tenue d'élections crédibles et ouvertes à tous le 23 décembre.