Violences en période électorale: le Haut commissariat aux Droits de l'Homme interpelle les décideurs congolais

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme exprime des vives inquiétudes quant à l'environnement électoral tendu en RDC.

Dans un communiqué publié ce vendredi 14 décembre depuis Genève, Mme Bachelet, la Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme a fustigé les violences perpétrées cette semaine contre des partisans de l'opposition dans au moins trois provinces du pays.

A cet effet, elle a exhorté les autorités congolaises de veiller à ce que ces incidents fassent rapidement l'objet d'une enquête et de prendre des mesures possibles pour prévenir les actes de violence.

Par ailleurs, Mme Bachelet a appelé au respect des droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique, conditions essentielles pour assurer la crédibilité des élections.

Elle a expliqué qu' il s'agit notamment de faire en sorte que tous les candidats soient en mesures de tenir des réunions et des rassemblements pour faire campagne en faveur de leur élection.