RDC: Henri Matona apporte son soutien à la candidature de Ramazani Shadari

Alors que la CENI maintient son cap d'organiser les élections le 23 décembre 2018 sur toute l'étendue du territoire congolais, le coordonnateur de la diaspora congolaise en France, Henri Matona appelle le peuple congolais à voter pour le candidat numéro 13 qui depuis le lancement de la campagne électorale mouille sa chemise pour succéder à Joseph Kabila, à la tête de la République Démocratique du Congo.

Au cours d'un point de presse tenu à Paris, Henri Matona n'est pas passé par le dos de la cuillère pour appeler le peuple congolais à porter leur choix sur le candidat numéro 13, Emmanuel Ramazani Shadary qu'il considère comme étant un "véritable patriote" et successeur du président Joseph Kabila.

"Le chef de l’État à trouver la personne capable de mener une politique dynamique, cohérente et sociale qui redonnera ses lettres de noblesses à ce géant d’Afrique : premier pays francophone, deuxième plus grande forêt équatorienne, à la flore et la faune protégée, aux potentiels énergétiques minérales et hydrauliques considérables auxquels le Président Kabila s’est battu pour que cela profite désormais à tous les congolais. Cette personne, c'est bien Emmanuel Ramazani Shadary, digne fils du pays, patriote et homme de Paix. Celui qui, partout où il est passé, dans l’opposition contre le pouvoir autodestructeur de la 2ème république, puis dans la lutte pour l’unité et la réunification du Congo, ne laisse que de souvenirs impérissables pour son amour pour le Congo", a-t-il déclaré au cours de son speech.

Henri Matona brise le silence...

Pendant que la diaspora congolaise est reputée comme le bastion de l'opposition, Henri Matona a pris le courage de prêcher le Shadarisme.

A l'en croire, Emmanuel Ramazani Shadary à démontrer tout au long de cette campagne électorale en cours qu'il a mérité de tenir le flambeau de la RDC.

"Plutôt bon, Shadary au grand Katanga et partout où il passe. Volontaire, précis, humble, rassembleur et respectueux de l'électeur, le candidat du FCC a convaincu, à chaque étape.

À Lubumbashi, Likasi, Kolwezi, Lamina, il a ému son public en démontrant, avec sincérité, qu'il connaissait leurs préoccupations et avait la volonté politique d'y répondre" a déclaré tout haut devant l'auditoire, Henri Matona.

Pour Henri Matona, qui à l'entendre, dit connaître Shadary pour l'avoir rencontrer personnellement, le projet de société du candidat numéro 13 contient des idées salvatrices pour la RDC.

"J’ai eu personnellement l’occasion de rencontrer cet homme qui sait se montrer ferme quand il s’agit de la menace contre les intérêts de l’État mais pédagogue pour qu’ensemble nous travaillons pour notre pays. Le projet qu’il nous a présenté montre la nouvelle impulsion qu’il veut donner : elle est ambitieuse sans laisser un seul congolais sur la route" a-t-il ajouté.

Rappelons qu'Henri Matona coordonne la diaspora congolaise en France et est représentant du ministre des congolais de l'étranger, Emmanuel Ilunga.

Jordan Mayenikini.