Centenaire de l'Eglise Kimbanguiste: l'aile de Monkoto prône la réconciliation entre tous les Kimbanguistes

A l'approche du centenaire de l'Eglise Kimbanguiste prévu le 6 avril 2021, l'heure est à la réconciliation de tous les Kimbanguistes à l'aile de Monkoto.

Au cours d'une conférence de presse tenue ce vendredi 12 juillet à Monkoto dans la commune de Ngiri-Ngiri, le révérend Bena Nsilu a réitéré la volonté des petits fils de Simon Kimbangu issues de la descendance de Charles Kisolokele et de papa Diangenda de se réconcilier avec leurs frères de l'aile du Centre.

Ceci, malgré tous les préjudices dont ils ont été victimes afin de mettre un terme à cette division qui sépare des millions des fidèles Kimbanguistes disséminés dans 38 pays à travers le monde.

"Seule la réconciliation redonnera à l'Eglise Kimbanguiste sa dignité. Les petits fils de Simon Kimbangu réitère leur voeu le plus ardent à savoir la réunification de l'Eglise Kimbanguiste. Nous sommes prêt à faire de concessions pour prôner l'unité des fidèles Kimbanguistes tel que voulu par papa Simon Kimbangu lui même. Les linges sales se lavent en famille. Restez divisé, c'est faire un déshonneur à Simon Kimbangu", a souligné le Révérend Bena Nsilu.

Il a par ailleurs déploré la mauvaise foi de l'aile du Centre qui s'oppose à toutes les démarches favorables au rapprochement de tous les Kimbanguistes au nom de la réconciliation vivement souhaitée par des millions des fidèles Kimbanguistes tant au pays comme à l'étranger.

Se référant aux acteurs politiques qui se retrouvent plusieurs fois autour d'une table pour régler leurs différends, Bena Nsilu a appelé l'actuel chef spirituel de l'Eglise Kimbanguiste a revenir aux bons sentiments en acceptant de parler avec ses frères qui sont des petits fils de Simon Kimbangu autant que lui pour restaurer l'unité qui a toujours caractérisé les Kimbanguistes.

"Lorsqu'on est divisé nous sommes faibles. Pour s'unir, il faut parler autour d'une même table", a-t-il déclaré.

Dans un autre chapitre, Bena Nsilu a dénoncé l'exclusion dont sont victimes les petits fils de Simon Kimbangu de la descendance Kisolokele et Diangenda par l'aile du Centre qui est d'ailleurs à l'origine de la crise de l'Eglise Kimbanguiste.

Il a entre autre dénoncé leur interdiction de se rendre à Nkamba, la terre sacrée de tous Kimbanguistes, voire même le refus d'enterrer certains membres de famille de l'aile Monkoto dont l'épouse de papa Charles Kisolokele Lukelo, fils de Simon Kimbangu, à Nkamba, ainsi des messages de haines et de diabolisation.

Balayant d'un revers de la main certaines contrevérités sur les status et la doctrine de l'Eglise Kimbanguiste, Bena Nsilu a clos son propos en insistant sur la réconciliation des fidèles Kimbanguistes.