Le FPI sommé de blanchir l'image du prof Kin-Kiey Mulumba

Le conseil de Tryphon Kin-Kiey Mulumba, candidat à l'élection présidentielle, tient à laver l'image de son client ternie par le fameux dossier d'un prêt qu' il aurait contracté au FPI et qu'il n'a pas remboursé jusqu'à ce jour.

Affirmant que Kin-Kiey ne doit rien au FPI, même pas un dollar, dans une correspondance adressée à Patrice Kitebi, actuel administrateur de cette institution, le conseil dit se mettre à la disposition de l'ADG pour tirer les choses au clair afin qu' une solution équitable soit trouvée.

Le Conseil demande notamment au FPI de rétablir l'honneur, la réputation et la dignité de son client, le prof Kin-Kiey Mulumba.

Dans la même correspondance, le conseil reconnaît toutefois que sans son mandat, le FPI avait dirigé vers la Trust Merchant Bank (TMB) le prêt de 167.374.320.57 FCC estimé à plus ou moins 480.000 USD octroyé à l'entreprise Finance press Group contre l'hypothèque (certificat d'enregistrement n. Vol A/427 Folio 16) sur la propriété du prof Kin-Kiey évaluée sous ordre de Robert Levis par IMMOAF à 1.292.205.66 USD.

A en croire le Conseil, Tryphon Kin-Kiey Mulumba n'a jamais perçu un financement du FPI.

A ce jour, l'affaire est portée devant le tribunal de commerce qui doit rendre justice.

Top